Histoire des communes

Commune

Catégories

Lieu-dit

Rues

Chartres : Eglise Saint-André

Rue Saint André (rue)
Voir aussi :
Construction 1525
 

La fondation de l'église Saint-André remonte à 960. Ce premier monument disparut dans l'incendie de 1134 qui ravagea la ville. Il fut aussitôt remplacé par un autre édifice élevé dans le seconde moitié du XIIe siècle.

C'est de cette époque que date le portail, dont on remarquera particulièrement les colonnettes coiffées de chapiteaux aux feuillages stylées d'où émergent de petites têtes, ainsi que, au-dessus, les modillons qui soutiennent la corniche représentant d'amusantes faces grimaçantes.

S'appuyant sur le bras droit du transept s'élève une tour carrée, la flèche de charpente qui la coiffait a disparu au XVIIIe.

Situé dans un quartier très animé, l'église paroissiale se révéla trop restreinte ; pour l'agrandir, au début du XIIIe siècle on jeta audacieusement au-dessus de la rivière une première arche destinée à porter le choeur, puis au XVIe siècle une seconde arche au-dessus de la rue qui supportait une chapelle absidale.

Désaffectée à la révolution, la chapelle absidale s'écroula et le choeur, dont la solidité était compromise, fut démoli (1827). Transformée en magasin à fourrage elle fut incendiée en 1861, puis à nouveau en août 1944 au moment de la libération de Chartres.

Actuellement, la collégiale Saint-André, composée d'une nef sobre et puissante encadrée de deux bas côtés, couverte d'une charpente apparente - elle ne fût jamais voûtée de pierre - présente la forme d'un tau.

On remarquera au flanc nord la petite chapelle Saint-Ignace de style flamboyant ajoutée au XVIe siècle et attribuée à Jehan de Beauce auteur du grand clocher de la cathédrale.

L'escalier de pierre, dans le mur s'élevant entre nef et bas-côté, menait à la chaire.

Sous l'église existe une crypte antérieure au XIIe siècle, que l'on ne visite pas.

Le petit jardin qui donne accès à l'édifice occupe l'emplacement du cimetière des Innocents où l'on inhumait les enfants en bas âge.

Après une campagne importante de restauration la Collégiale Saint-André est un lieu d'animation et prête son cadre à des expositions et des concerts.


Saisie : Christiane BIDAULT

Dernière modification : 16 Décembre 2012