La Tour d'Alluyes

Dans la seconde moitié du IXème siècle, les Normands envahissent le pays chartrain. En 858, Chartres est pris et détruit ; Hélie, évêque de Chartres, parvient à les repousser et, pour récompenser les seigneurs qui l'avaient aidé, il leur donne une partie des terres de l'abbaye de Saint-Père nous sommes à l'origine des cinq baronnies du Perche-Gouet Le Perche-Gouet est composé de la baronnie d'Alluyes ( la Riche)

La baronnie de Brou (la Noble)

Photo : Eglise Saint-Lubin-de-Brou

La baronnie d'Authon (la Gueuse)

Photo : Eglise Saint-André d'Authon-du-Perche

La baronnie de La Bazoche (la Pouilleuse)

Photo : Eglise Saint-Jean-Baptiste de la Bazoche-Gouët

La baronnie de Montmirail (la Superbe)

Pour les Comtes du Perche et les Vicomtes de Châteaudun (c'est la même famille), le Perche-Gouet est une enclave entre leurs domaines et ils n'auront de cesse de se l'approprier.
Photo : Château de Montmirail

Nogent-le-Rotrou

Avant 1789, le Perche était divisé en plusieurs parties, dont, le Haut-Perche ou Grand-Perche, le Bas-Perche ou Petit-Perche ou Perche-Gouet, la partie ouest du Thimerais, une partie du Vendômois.
Après la révolution le Perche est réparti sur quatre départements :
L'Eure-et-Loir, arrondissements de Nogent-le-Rotrou, Dreux et Châteaudun pour les parties extrêmes du Perche-Gouët

L'Orne, arrondissement de Mortagne-au-Perche

Photo : Manoir de Courboyer à Nocé

La Sarthe, arrondissement de Mamers

Photo : Porte Saint-Julien à la Ferté-Bernard

Vendôme

Le Loir-et-Cher, arrondissement de Vendôme.
La régionalisation intégre le Perche à trois régions différentes : Centre, Normandie et Pays-de-Loire.

Cerise à l'entrée du Perche

Lors de la mise en service du tronçon Chartres-la Ferté-Bernard, de l'Autoroute A11 (Océane), en 1975, Luigny devient une entrée sur le Perche qui sera symbolisée quelques années plus tard par Cerise, la jument percheronne qui vous accueille à la sortie de l'autoroute.

*Eure-et-Loir, Loir-et-Cher, Sarthe, Orne

Pourquoi et comment adhérer ?

Pour permettre à notre association de continuer à développer son site internet.

Adhérer

Prochaines réunions

Retrouvez-nous lors de nos prochains RV:

  • Samedi 28/01/2017 - Luigny
  • Lundi 06/02/2017 - Chartres
  • Lundi 27/02/2017 - Luigny
  • Lundi 06/03/2017 - Chartres
  • Samedi 25/03/2017 - Luigny
  • Dimanche 02/04/2017 - Luigny
  • Lundi 03/04/2017 - Chartres
  • Lundi 24/04/2017 - Luigny
  • Samedi 27/05/2017 - Luigny
  • Lundi 12/06/2017 - Chartres
  • Lundi 26/06/2017 - Luigny
  • Lundi 03/07/2017 - Chartres

Actualités

Des racines et des euros
Des sources nouvelles de recherches généalogiques apparaissent comme par enchantement sur la « toile », sans que leurs créateurs indiquent clairement d'où ils tirent la recette miraculeuse de leurs travaux, ou comment ils ont recyclé les données déjà connues sur d'autres sites et rebaptisées. Leur prétention à répondre à toute question est d'ailleurs battue en brèche par quelques essais.
Nous savons ce que représente l'énorme travail réalisé par les bénévoles regroupés au sein des associations telles que le CRGPG. Leur passion n'a pas de prix.
Nous nous inquiétons, par ailleurs, depuis un moment, d'un risque de privatisation rampante des archives départementales et de la démarche mercantile d'appropriation du bien commun, théoriquement protégé par la Loi.
Verrons-nous, demain, nos archivistes passer sous la coupe de ces sites, pour réduire le nombre de fonctionnaires ? Ils ont pourtant encore tant de travail à réaliser dans la numérisation, la collecte et le classement des documents... ce que nous pouvons constater à chacune de nos recherches.
La complémentarité de nos associations avec le travail des archivistes départementaux nous paraît évidente, et nous pensons que chacun aurait à y gagner ; mais la réciprocité est souvent loin d'être acquise. Bénévolat rime avec amateurisme dans l'esprit de certains archivistes ; par crainte, peut-être, d'une dévalorisation de leurs études ?
Pendant que les sites mercantiles s'approprient les registres numérisés, les préalables des conventions et licences repoussent la concrétisation des partenariats qui pourraient se développer avec les associations.
Si l'adhésion au CRGPG n'est pas gratuite, elle permet le fonctionnement de notre association, la publication du bulletin, la mise en ligne et la valorisation de notre recherche, sans enrichissement personnel d'aucun administrateur.
Dans un monde en pleine révolution, il est toujours nécessaire de nous motiver et d'enrichir nos bases, en poursuivant nos recherches dans l'intérêt de tous les adhérents du Cercle.
4 millions
C'est le nombre d'actes qui sont en ligne dans notre base de données des actes des registres d'état civil et paroissiaux.
Nouveau projet
Numérisation de la série communale des registres paroissiaux d’Eure-et-Loir non numérisés par les archives départementales.
Nous avions commencé à numériser quelques registres du Perche et à mettre les photos en ligne, nous relançons le projet, mais cette fois-ci pour l’intégralité du département. A ce jour les registres d’une trentaine de communes sont en ligne dans l’espace adhérents, et les photos sont déjà faites pour environ une soixantaine d’autres communes.
Pour savoir si les photos qui vous intéressent sont en ligne allez à cette adresse, sélectionnez la commune de votre choix et consultez « Etat des relevés »
Notre site
N’oubliez pas de consulter le plan de notre site afin de visualiser toutes les ressources de notre association.